La cloison sèche est en cours de reconstruction

L’année dernière, la cloison sèche s’est effondrée à la frontière avec Antonio. J’avais décidé de construire le cloison sèche à nouveau stable.
Cela signifie que le mur doit avoir environ 1/5 de la hauteur, les rangées inférieure et supérieure doivent contenir plus des 2/3 de la longueur de grosses pierres et que les 3 couches doivent être placées avec des pierres d’ancrage afin de relier le mur au remblai de gravier. La plupart du temps, je pose le long côté des pierres, contrairement à un mur de mortier. Les pierres doivent être calées de manière à ne pas vaciller ni se heurter. Je remplis progressivement le gravier et je marie les pierres à la main. Au sommet, une couche de terre vient s’y déposer, pour permettre bientôt un enracinement.
Aujourd’hui, je pose le premier tiers du mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *